Le bracelet détecteur de chute

mains personne agée

Les personnes âgées en perte d’autonomie peuvent être soumises à des chutes accidentelles. Pour que les professionnels de santé assignés aux ainés puissent intervenir rapidement, il existe des équipements variés sur le marché. Ils émettent des signaux.

Le fonctionnement du bracelet

Le bracelet détecteur de chutes est un dispositif à mettre sur le poignet des seniors. Il est capable d’envoyer une demande d’aide auprès d’un centre d’assistance. Il détecte les pertes brusques de verticalité. On parle alors de chutes lourdes. Ici, le senior perd connaissance à la suite d'un malaise. En revanche, il n’enverra pas d’appel dans le cadre d’une chute molle. C’est le cas lorsque les personnes âgées descendent en douceur sur le sol. Elles s’appuient par exemple sur un meuble. Elles parviennent ainsi à amortir les chocs et restent conscientes. Dans les centres d'opérations, une équipe spécialisée est chargée de contacter la personne soumise à des difficultés. Elle dialogue avec les seniors grâce à un haut-parleur. Si l’ainé ne répond pas lors de l’établissement du contact, les secours arrivent en seulement quelques minutes. La personne âgée peut annuler l’assistance en effectuant un mouvement avec son bras. Une période d’inactivité d’au moins 20 secondes déclenchera automatiquement le capteur.

L’utilisation du bracelet

Le bracelet n’octroie pas la capacité d’éviter les chutes. Il s’agit d’ailleurs d’une aptitude impensable malgré l’évolution des technologies à l’heure actuelle. Il est néanmoins un allié précieux pour limiter les dégâts en rapport avec les écroulements. Lors d’un accident vasculaire (AVC), une assistance rapide permettra de réduire les risques de séquelles. Ce phénomène induit des effondrements. Le bracelet doit être porté sur le poignet en permanence. Il est d’ailleurs préférable d’opter pour les modèles ayant la faculté de résister à l’eau. La personne peut alors porter l’appareil même dans les douches. Un accéléromètre est visible dans l’accessoire. En fonction de la vitesse de descente enregistrée, l’outil définira si la chute était molle ou lourde. Pour utiliser l’appareil, il faut contacter un professionnel du secteur. Il fournira à la fois le matériel et l’assistance. Le contrat détermine les intervenants. Ils peuvent être des aides professionnelles ou bénévoles.

Le choix de l’opérateur


Les tarifications pratiquées englobent le prix de l’appareil et les coûts liés à l’assistance. Il est à signaler qu’une aide financière est possible pour la téléassistance. On peut par exemple citer le crédit d’impôt. Vous abaisserez alors le montant de votre investissement personnel. Les opérateurs proposent le matériel aux personnes âgées de leur localité respective. Ils pourront de ce fait venir rapidement sur les sites concernés. Au moment de sélectionner le prestataire, il est recommandé d’opter pour celui qui propose des essais gratuits. De plus, il faut veiller à ce que le contrat soit sans engagement. Les périodes de test aideront les bénéficiaires à s’habituer progressivement à l’équipement.

En résumé, pour pouvoir détecter les chutes les bracelets sont équipés d’accéléromètre. Ils sont destinés aux seniors. Pour disposer de cet équipement vous devez contacter un professionnel. Enfin, pour choisir votre prestataire il est conseillé d’observer certains critères.